I - Autres appellations :          

 

   2 - Terroir d'origine :                  Pays Dardoup

 

 

 

   3 - Forme la plus répandue :    La chaîne longue, puis courte (initialement la ronde comme partout) 

   

   4 - Tempo moyen :                        ± 170

 

   5 - Style général et particularités :

        

          La danse est souple, mais davantage marchée que rebondissante. On observe une bonne flexion des genoux tout au long de la danse. Le corps est quasiment perpendiculaire à la progression de la chaîne. Au temps 5, on observe un très léger recul du pied droit et du corps qui stoppe la progression de la chaîne un court instant (ce n'est absolument pas un paz-dreon du type Gavotte de l'Aven). Le temps 7 est bien marqué vers l'avant.     

     

Cliquez ici pour obtenir de l'aide !...

 

    6 - Accompagnement musical ancien :

            Couple Bombarde-Binoù

            Kan Ha Diskan

            

 

    7 - Remarques particulières:

 

            En pays Dardoup, la ronde a laissé la place, depuis quelques décennies déjà, à la chaîne ouverte (longue  ou plus courte suivant les circonstances de la danse). Pays de "transition" entre la haute et la basse Cornouaille, la gavotte et la suite Dardoup se sont ouvertes aux influences du sud Cornouaille lui adjoignant d'autres pratiques de danses après la gavotte :

    Nota :

          En général, la suite de Gavotte / Bal à 4 / Bal à 8 était réservée pour les grandes occasions, notamment les noces, alors qu'en des circonstances plus ordinaires, la suite classique Gavotte / Tamm Kreiz (que les danseurs du pays Dardoup commencent d'ailleurs couramment du pied gauche au temps 1) / Gavotte, était davantage pratiquée. Par contre, son "caractère" de "Gavotte Montagne" laissera l'accompagnement de la danse aussi bien aux chanteurs qu'aux sonneurs de couples.

 

 

        Le Tamm Kreiz :

            Le Tamm Kreiz, aussi appelé le Baleu dans la suite gavotte, occupe la 2è partie de cette même danse. C'est un bal, dont chaque séquence est composée de 2 parties.

            La 1ère partie est une balade marchée très lentement, les danseurs se tiennent par le petit doigt, et lèvent les bras de temps en temps, tout en progressant dans la chaîne.

            La 2è partie est plus rythmée et se compose de 16 temps. Les danseurs doivent alors marquer la pulsation musicale avec les bras et les pieds (mais d'une manière non codifiée !). La progression s'arrête et les danseurs restent alors sur place, pieds joints. La pointe du pied droit est mis en valeur, d'abord en avant pendant les temps 1 et 2, avec les bras en position horizontale, puis à hauteur du pied gauche pendant les temps 3 et 4. Ceci est donc à effectuer 4 fois pour atteindre les 16 temps.

            Remarque : entre le 15ème et le 16ème temps, bien mettre en évidence la position "pieds joints".

            Lors de la reprise de la balade, les danseurs du pays Dardoup commencent couramment du pied gauche au temps 1.

 

 

 

8 - Téléchargement

 

      Téléchargement de la danse en format Word