Bienvenue sur la page destinée à introduire la description des Danses Bretonnes.  Cette rubrique est consacrée tout particulièrement à décrire les techniques de quelques danses bretonnes que l'on pratique couramment dans ce que l'on appelle les festoù-noz en Bretagne.

 

        Tout d'abord, beaucoup pourront se poser la question... Qu'est-ce qui m'a amené à créer ce site et pourquoi tout simplement l'avoir créé ???  Moi qui, pourtant, n'apportait jusque là aucune affection propre pour tel ou tel style de danse...

 

  

      Au travers des années et des voyages, j'ai constaté que la danse pouvait s'étendre bien au-delà de ce que j'imaginais, découvrant alors que chaque région ou pays possède ses propres danses folkloriques. Je pourrais citer comme exemples l'Auvergne, l'Espagne ou la Grèce... Sans compter tous les pays celtiques, parmi lesquels l'Écosse, l'Irlande, la Galice... 

       Jusqu'au jour où j'ai pu découvrir l'ambiance d'un fest-noz en plein air (fest-noz, tiens, tu parles d'un mot !...), en allant par hasard à une fête estivale du côté de Perros-Guirec, . Pour les initiés, un fest-noz (mot pour mot, fête de nuit, en breton...) est une forme de bal populaire en Bretagne, où des danseurs, débutants ou confirmés, se réunissent pour danser sur des airs joués ou chantés par des groupes (couples Biniou-bombarde, Kan Ha Diskan, etc...). Ce soir là, un nombre considérable de jeunes dansaient  sur des chants traditionnels, optant pour telle ou telle façon de danser. Au début, pour moi qui était fidèle aux discothèques, le fait de voir autant de jeunes de mon âge danser sur ces airs bretonnants m'a paru d'une grande stupéfaction. J'ai donc un peu examiné les pas pour essayer de m'en imprégner.

  

        Petit à petit, en allant à des festoù-noz, j'ai appris de plus en plus de danses, que ce soit des danses en chaînes, qui à mon avis étaient globalement les plus faciles à danser, ou les danses en couples ou en quadrette. J'ai pu constater que certaines paraissaient très simples, et donc elles étaient presque assimilées sur le tas, comme l'An Dro ou l'Hanter Dro. En revanche, d'autres, comme le Kost ar c'hoat, ou la suite Fisel mettent du temps à être digérées. Mais durant toutes ces soirées où j'ai pu m'imprégner de ces danses, je ne me suis visiblement jamais découragé. Une des raisons en est la suivante : ceux qui "savent" bien danser sont visiblement très à l'aise et veulent transmettre leur savoir-faire... Et c'est, je pense en partie, cette transmission de savoir-faire qui fait qu'aujourd'hui, il y ait autant de monde à se rendre dans les festoù-noz.

        Très vite, les festoù-noz sont devenues des soirées habituelles entre amis.  Je me suis inscrit à une association dispensant des cours de Danse Bretonne, et l'année suivante, j'ai moi-même pu donner des cours en fondant  un club au sein de mon école.

 

        En plus de cet apprentissage, les festoù-noz forment un milieu très convivial, très ouvert. On a constamment l'impression que tout le monde se connaît parce qu'il est très facile de parler avec les gens, la musique n'est pas à fond les casseroles comme dans les boîtes, les gens sont plus communicatifs. En fait, à force de s'y rendre, les gens se connaissent de plus en plus, c'est presque toujours les mêmes têtes qui reviennent, et on a ainsi tendance à vouloir rapprocher les relations humaines. Il n'est donc pas impossible de retrouver des personnes que l'on a pu déjà voir lors d'un fest-noz une semaine avant !...  ;-)

 

       C'est alors pour cela que l'idée m'est venu de faire ce site. A travers celui-ci, vous allez alors pouvoir consulter les présentations de diverses danses, parmi lesquelles vous trouverez les techniques et les styles, auxquels s'adjoignent les connaissances culturelles de base, géographiques, sociologiques, historiques, nécessaires pour mieux comprendre les pratiques. 

 

         Pour mettre un terme à cette intro, je voudrais rajouter que les danses bretonnes ainsi que les festoù-noz organisés chaque samedi soir, montrent d'une façon ou d'une autre que notre culture est forte, et également bien conservée de génération en génération. Cela semble pour moi la preuve marquante que les Bretons savent faire la fête, et que l'on peut être fier de nos origines !... 

 

            Bonne Visite à toutes et tous !!!