I - Autres appellations :       

 

   2 - Terroir d'origine :                  Pays Vannetais bretonnant

 

 

   3 - Forme la plus répandue :    Le cortège de couples, les partenaires se tenant par le petit doigt intérieur.

   

   4 - Tempo moyen :                        ± 85

 

   5 - Style général et particularités :

 

       Le style, tout comme celui de l'An Dro (la "danse mère"), est pesant. C'est l'homme qui mène la danse, faisant évoluer la femme suivant une courbe en forme de "huit" ; il doit néanmoins y avoir osmose complète entre le cavalier (placé à gauche) et sa cavalière. Le bras droit de l'homme joue un rôle important quand il envoie sa cavalière "en dedans". A ce moment, il ne doit pas trop s'écarter sur le côté gauche.

        Le cavalier et la cavalière se tiennent par le petit doigt. Les bras intérieurs oscillent vers l'horizontale tout le long de la danse, avec un mouvement plus accentué aux temps impairs. Les pieds sont bien à plat au contact du sol.

 

        Nota : il existe de nombreuses variantes de Kas a Barh   

                

Cliquez ici pour obtenir de l'aide !...

    

    6 - Accompagnement musical ancien :

            Couple Bombarde-Binoù

            Chant à répondre en breton (soliste - chœur)

            Nota : le tempo est un peu plus lent que pour l'An Dro

 

    7 - Remarques particulières:

            Le Kas a Barh est la forme en couple de l'An Dro mod koh, même style, mêmes airs. L'expression signifie "Envoie à l'intérieur". A la naissance du Kas a Barh (début du XXème siècle), les fantaisies, broderies, fioritures des cavaliers et de leurs cavalières étaient à la fois spontanées et quelque peu improvisées. Ce n'est que plus tard que le déroulement de la danse s'est fixé pour donner une forme commune à tous les danseurs :

            1er motif  :        les deux danseurs progressent côte à côte.

            2ème motif :      les deux danseurs progressent toujours côte à côte.

            3ème motif :      le cavalier envoie sa cavalière "en-dedans".

            4ème motif :      le cavalier ramène sa cavalière près de lui.

 

 

  Le Kas a Barh de Carnac :

           Forme de la danse : le cortège de couples, les partenaires se tenant par le petit doigt

            Le Kas a Barh de Carnac est une variante qui se distingue notamment par le positionnement des pieds.

            1er motif (2 tps) :         les 2 danseurs progressent côte à côte, le pied droit du "et" ne devant pas dépasser le pied gauche.

            2ème motif (2 tps) :     les 2 danseurs progressent toujours côte à côte, le pied gauche du "et" ne devant pas dépasser le pied droit.

            3ème motif (2 tps) :    les 2 danseurs se tournent l'un vers l'autre et se regardent, le cavalier envoyant sa cavalière "en-dedans".

            4ème motif (2 tps) :    le cavalier, se tourne encore d'un quart de tour, dans le même sens qu'au 3ème motif, puis recule sur chaque appui, pendant qu'il ramène sa cavalière près de lui en tirant légèrement sa main gauche.

 

 

   La Dañs ar Zailheu:

            La Dañs ar Zailheu représente une forme particulière de Kas a Barh, dans un style très sautillé, avec échanges de cavaliers et de cavalières. Elle a été recueillie dans la commune de Guilligomarc'h.

 

    8 - Téléchargement

 

      Téléchargement de la danse en format Word